Pâtes alla puttanesca : recette en confinement

Deuxième jour de confinement en France et deuxième semaine pour nos voisins Italiens, alors quelle est notre activité préférée : la cuisine. En prévision de ces jours cloitrés à la maison, nous avons dévalisé les supermarchés de leurs rayons de pâtes alors que les rayons de légumes sont encore pleins. Ma recette fétiche pour cuisiner la pasta tombe donc à point nommé. Je vous propose  les pâtes sauce Puttanesca.

Je vous raconte d’abord la petite histoire de cette recette sans quoi vous n’apprécierez pas ce plat à sa juste valeur.  Et je suis certaine que vous allez vous faire un malin plaisir à la narrer  à peine le plat de pasta posé sur la table.

En Sicile, port de Palerme, le soleil se couche, les prostituées se préparent à travailler. Pour tenir le coup tout au long de la nuit, elles se mitonnent un bon plat de pâtes. Elles ont pris l’habitude de se préparer une sauce à base de thon, mais surtout d’anchois et d’ail.  C’est une ruse  pour éviter que les clients ne les embrassent sur la bouche, pour éviter les baisers. C’est donc littéralement  la sauce des putes au thon. La recette prévoit aussi des câpres et des olives noires…pate alla puttanesca

Pour 6 gourmets  :

  • Pâtes : 450 gr  à  550 gr, tagliatelle ou penne
  • 600 gr de coulis de tomates
  • Thon : 2 boites de thon à l’huile d’Olive ou du thon frais (ce sera la recette améliorée des escort girl ou putes de luxe)
  • 2/3 gousses d’ail
  • 8 filets d’anchois à l’huile
  • Une quinzaine d’olives noires
  • Câpres :  35 gr (4 cuillères à soupes)
  • 1 cuillère à soupe de cassonade ou de sucre
  • 1 pincée de piment d’Espelette
  • Sel et poivre du moulin
  1. Épluchez les gousses d’ail, enlever le germe bien sûr, écrasez les.
  2. Coupez les filets d’anchois en petits morceaux
  3. Mettre l’ail, les anchois avec un filet d’huile d’olive dans une grande poêle et faites chauffer 1 minutes à feux doux.
  4. Ajouter le thon avec l’huile d’olive et l’émietter, puis faire revenir encore 2 minutes.
  5. Ajouter le coulis de tomate, le sucre, les câpres, les olives noires (j’enlève le noyau de l’olive et je découpe des petits morceaux), sel et poivre, le piment d’Espelette puis laisser cuire à feux doux pendant 15mn.
  6. Quand les pâtes sont cuites et essorées,  faites les revenir 3 minutes avec la sauce.
  7. Régalez-vous avec du parmesan.

La recette pour une planète 100% bio

Samedi dernier, je faisais tranquillement la queue pour acheter quelques saucisses pour le BBQ du week-end lorsqu’un attroupement de « vegan » est venu se planter devant la boucherie en beuglant ou en hurlant « vous êtes des assassins ». Je n’étais pas franchement à mon aise :). J’avais envie de leur dire : « ok, je suis un peu d’accord avec vous :  il faut manger moins de viande pour réduire les élevages intensifs. Mais, évitons d’être extrémiste ». Moins de viande est effectivement l’une des préconisations pour nourrir l’Europe sans pesticide. Moins de viande, oui mais cela  implique de bouger les lignes et modifier nos menus. Pour tendre vers ce nouveau régime de santé planétaire, en faisant référence à l’article paru dans Le Monde  : Un steak par semaine, des fruits et des protéines végétales…    l’alternative à la côte de bœuf sont les légumineuses. Mais, c’est quoi la différence avec les légumes ?  Ce…

Oh mon Tiramisu, remonte moi le moral !

Littéralement du Vénitien « Remonte-moi », en effet, quoi de meilleur qu’un tiramisu pour remonter notre  moral face à ce nouveau gouvernement Italien, Salvini et Di Maïo, pour ne pas les citer. Au bon souvenir de la Renaissance, dont la légende attribue à ce gâteau, son origine. Rappelons-nous de cette période d’une grand richesse culturelle et artistique qui  fit rayonner l’Italie sur toute l’Europe. Et donc cette légende (ma préférée) raconte que les Vénitiennes faisaient à la Renaissance du tiramisu pour en manger  avec leurs amants le soir croyant à ses bienfaits aphrodisiaques. Cette période de renouveau artistique et de découvertes scientifiques, fortement influencée par le moyen-orient  est bien loin.. Aujourd’hui, c’est plutôt repli sur soi : euroscepticisme, anti-immigration, anti-systeme,.. Mes chers voisins, ne gâchez pas votre richesse et votre chance d’être européen. Nous avons déjà les rosbifs qui nous lâchent !. Heureusement, nous avons encore le tiramisu pour nous consoler. Ce dessert,…

Salade de carottes permaculturelles

Les vacances riment avec repos mais aussi apprentissage et inspiration. J’ai bel et bien profité de mes « congés payés » pour découvrir des vocations, des métiers, des artisans. Sur ce blog, je montre la carotte ou la tomate transformée. Mais, je n’ai encore jamais parlé  d’agriculture. Cet été, j’ai donc eu l’opportunité d’aider un permaculteur junior, mon cousin Loïc Jounot le temps d’une journée. Et gratuitement ! Après un diplôme de chimie en poche, une première expérience d’entrepreneur dans les produits nettoyants écologiques, de longues chevauchées à vélo de l’Allemagne à la Terre de feu ;  Loïc s’installe en Bourgogne, lieu dit Leuglay, pour se lancer dans la permaculture. L’année prochaine, sa ferme ressemblera peut-être à celle de Ridgedale en Suède,  cultivé par un des maitres, je dirai même gourou de la permaculture chez qui il a a suivi une formation. Mais, aujourd’hui, 15 aout 2018, le marché est à 17…

IMG_9739

L’hoummous aux herbes du Fond Epicurien

En ce mois de mai 2018, le Fond Epicurien m’a emmené dans les Jardins merveilleux du Prieuré de Salagon. Je n’y ai pas croisé de dame de pique ni de lapins pressés, mais la verdure et les vieilles pierres m’ont inspiré pour cette recette d’houmous aux herbes aromatiques que je dédie au Fond Epicurien. Lors de cette promenade, très « cultivante »= culturel + plantes,  j’ai appris  par exemple que les tomates et les courgettes n’étaient pas connu de nos aïeux au  temps du moyen-age, mais poussaient de l’autre côté de l’Atlantique en attendant l’arrivée de Christophe Colomb. Mais, qui est donc ce Fond Épicurien, découvreur de lieux et de talents ? Vous, qui me lisez êtes forcement à la recherche du plaisir gustatif,  donc Epicure vous connaissez. Mais ce fond, pour qui et comment ? Le Fond épicurien est, pour faire simple, un pot commun d’entrepreneurs régionaux engagés. Cette belle tirelire de…

moelleux à la chataigne

Moelleux à la châtaigne sans gluten ou pas

Victoire ! Je l’ai enfin trouvé ! Celle qui a le gout de la Corse, cette saveur subtile de terroir. Cela fait déjà plusieurs années que je la cherche. Et ce n’est pas le cousin Corse, Ange-Toussaint ou Christian qui me l’aurait divulgué. Au contraire, même pour une recette c’est l’omerta. J’ai donc enfin dégoté LA recette du moelleux à la châtaigne. J’ai connu beaucoup de ratés avant de la dénicher, souvent étouffes-chrétien, ou au gout trop prononcé de sous-bois, de terre. Avant de vous livrer le mode d’emploi, j’ai envie de vous raconter une petite histoire qui pourrait faire son effet en accompagnement du dessert. Au moyen-age, sous domination Génoise, les propriétaires et fermiers corse se voient imposés de planter chaque année  4 arbres fruitiers : figuier, olivier, mûrier et châtaignier. Peu à peu la culture céréalière disparaît, au profit des châtaigneraies. Appelé aussi l’arbre à pain, pour ses qualités nutritionnelles,…

IMG_8933

Le guacamole des puristes

L’hibernation touche à sa fin.Le temps est venu de sortir de chez soi, d’appeler ses amis et de se remettre à concocter des apéros. Et pour cela, je mets à votre disposition la recette du guacamole : le vrai, l’authentique, le naturel… pour les puristes, La première chose que je vous demande de faire est d’ouvrir la poubelle (en fait c’est un ordre) et d’y déposer tous les sachets  (Old El paso et autres ) avec épices, exhausteurs de goûts et légumes déshydratés. Pour accompagner ce guacamole, des chips de maïs bien sûr, type Doritos. J’ai moi même du mal à m’en passer. Autre variante qui devrait plaire aux veggies et bio-addicts : des chips de patates douces. Côté boisson, un Pisco Sour (à boire avec modération sinon vous risquez de terminer la soirée en embrassant tous vos amis et amies sur la bouche) est l’accord mets & cocktail parfait. Ce…

Dips de chou rave pour l’apéro

Tu t’es encore fait chouraver ton vélo ? Oh con ! On ne peut pas renier ses origines surtout quand elle sont marseillaise. Et bien non, le chou rave n’a rien à voir avec le verbe « chouraver ». Celui-ci vient du tzigane « tchorav ». Exactement, le  2 décembre 2017,  j’ai fait la connaissance de ce légume couleur vert pomme ou violacé : le chou rave.  Discret, délaissé surtout par les français, par ce qu’il est connoté, comme le topinambour,  légume de guerre. Mais ce dernier a connu récemment sa période de gloire et le chou rave a de nombreux atouts pou connaitre lui aussi son succès. Cet ype de chou, plutôt mignon avec sa houpette est à la fois craquant et très frais, presque acidulé. Pour un apéro plus veggie que typé campagnard  saucisson-chips, voici un recette de dipp de chou rave trempés dans une sauce au yaourt aigre-douce. Pour…

Plus de douceur dans ce monde de patates

Tout d’abord : Happy New Year, bon any nou, yeni yılınız kutlu olsun, nyak’omtsha, losar tashi delek (anglais, catalan, Turc, Afrique du sud, Tibétain). En 2018, Cooking for peace. ça sonne mieux en anglais, non ? La cuisine pour faire tomber les frontières : c’est une belle leçon d’ouverture que nous transmet Yotam Ottolenghi, israélien et Sami Tamimi palestinein dans leur livre de recettes, titré : Jérusalem que je ne quitte plus depuis 2 mois et offert par Matthieu Trouillet futur chef étoilé. Dixit les deux auteurs dans la préface : « L’houmous finira par rassembler les jérusalèmites ». Alors,Trump mange du houmous et occupe toi de ta femme ou à défaut de tes tours. La cuisine méditerranéenne a toujours été une grande source d’inspiration, peut-être mes origines grecques par ma grand-mère paternelle. J’ai commencé par les tajines mais je m’en suis un peu éloignée, surement à la  vue de  la quantité de beurre dans lequel…

canistrelli

Canistrelli à l’anis et autres parfums

En tant que Corse par adoption (ou par alliance), c’est avec une joie immense que je vous présente aujourd’hui … roulement de tambour… la recette caractéristique de la corsitude. Et oui, qui ne mange pas de Canistelli n’est pas Corse. Au petit-déjeuner, à quatre heures, ou encore  trempés dans de l’eau de vie après un bon dîner  (mon moment préféré) comme Nicolas Stromboni, l’auteur du livre du Pain, du vin, des oursins. Cet ouvrage est un véritable recueil  de patrimoine corse avec de nombreuses recettes, des portraits et un hommage à la culture corse. Vous apprendrez par exemple pourquoi le couteau, depuis des siècles, est un objet culte sur l’île de beauté. Les photos sont brutes et belles, son écriture affûtée. Tirée de ce grands livre, le recette des Canistrelli de Gabriel Manca, typique des gâteaux secs de la région d’Ajaccio. D’une simplicité à faire pâlir les bretons, je me suis…

IMG_7759

La salade sicilienne d’Enzo. Mama mia !

Prenez d’abord votre baluchon et partez à la recherche du pesto de pistache. Vous pouvez faire sans mais ce ne sera pas la véritable salade sicilienne de la mère d’Enzo. Propriétaire d’une petite trattoria et épicerie italienne sur Aix, Enzo cuisinait (Et oui, c’était ,elle n’existe plus. Il est repartit  en Sicile … sa maman lui manquait trop)… il préparaient des salades et pâtes fraîches pour quelques habitués. C’était comme à la maison ! C’est ainsi que j’ai découvert la pâte de pistache. Puis, cet hiver lors d’un voyage en Sicile en famille pour les vacances de noël, j’ai redécouvert ce condiment. Utilisé en  pâtisserie, ou mélangé avec des pâtes, l’or vert des siciliens, c’est à dire la pistache de Bronte est cultivée sur les flans de l’Etna. Mais, ne nous éloignons pas trop de notre cuisine. Cette salade est idéale en période de forte chaleur. Comme l’été que nous venons…

Navigate